Aromathérapie : quelles précautions sont à prendre ?

L’aromathérapie est la médecine par les huiles essentielles. L’huile essentielle est, selon l‘Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) un produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage. Bien qu’étant des produits naturels, il faut respecter les doses prescrites pour éviter les surprises.

Pourquoi prendre des précautions pour l’emploi des huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont des composés avec une concentration élevée de molécules aromatiques, raison pour laquelle elles sont très efficaces même avec une dose minime. Les principes étant très actifs, un surdosage pourrait entraîner des effets secondaires graves et irréversibles sur la santé.

Aussi, il est préférable de demander l’avis d’un professionnel avant toute utilisation. Certaines huiles essentielles selon leur mode d’application doivent être employées avec précautions. C’est le cas par exemple de la prise par voie orale. Il faut toujours diluer la substance dans une huile plus douce, du miel ou un morceau de sucre pour éviter les brûlures des muqueuses.

Il en est de même pour l’application par voie cutanée. Certaines huiles essentielles sont dermocaustiques. À ce titre, elles peuvent irriter la peau surtout celles qui sont sensibles. D’autres sont photosensibilisantes et donc ne doivent pas être exposées à la lumière du soleil quelques heures après application. En outre, pour être sûr qu’aucune réaction n’apparaisse due à l’utilisation de l’huile essentielle, il est conseillé de faire un test cutané sur le pli du coude 24 h auparavant.

Quelles sont les contre-indications des huiles essentielles ?

De manière générale, les huiles essentielles sont à proscrire chez les enfants de moins de 3 mois, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. Certains sujets sont également très sensibles comme les personnes épileptiques par exemple.

Il faut aussi savoir que les huiles essentielles ne s’administrent pas par injection que ce soit en intramusculaire ou en intraveineuse. Une projection dans les yeux doit aussi être évitée. Le cas échéant, il faut rincer à grande eau et consulter un médecin si l’on ressent des douleurs ou si l’on commence à avoir une vision trouble.

Quelques exemples decas particuliers

Certaines personnes atteintes de maladies ou d’affections particulières doivent particulièrement faire attention. Les sujets souffrant d’hypertension doivent se méfier de l’huile essentielle de romarin tandis que ceux atteints de maladies rénales de l’HE de genévrier. L’HE de cyprès est contre-indiquée chez les personnes prennent des anticoagulants.

La diffusion atmosphérique et l’inhalation sont des procédés à éviter chez les personnes asthmatiques.

Où acheter ses huiles essentielles ?

Étant des produits qui ne nécessitent pas d’ordonnance, il est possible de trouver des huiles essentielles un peu partout même dans les grandes surfaces. Cependant, il est toujours mieux de s’approvisionner dans les magasins spécialisés. Vous pourrez facilement acheter vos lots d’huiles essentielles de Madagascar dans votre pharmacie ou chez votre aromathérapeute.